Tout ce que vous devez prévoir avant de vous lancer dans le dropshipping

La vente en dropshipping attire aujourd’hui de plus en plus de micro-entrepreneurs. Pour réussir la vente en dropshipping, tout néophyte doit passer par des phases incontournables. Ci-après un aperçu des préparatifs en amont.

Savoir choisir les produits

Avant de se lancer dans le dropshipping, vous devez choisir votre niche. Il s’agit d’une thématique spécifique relative aux produits que vous voulez vendre. En effet, pour se démarquer de la concurrence, vous devez sélectionner un produit bien spécifique.

Avec une niche, vous pourrez cibler une audience spécifique qui requiert des besoins ciblés. De ce fait, vous pourrez vendre vos produits de manière plus efficace et façonner progressivement une image d’expert dans votre propre thème.

Afin de trouver une niche, vous pouvez vous fier aux e-commerces de renom du dropshipping tels que dropizi ou shopify. Généralement, vous y trouverez des outils et surtout un catalogue pour vous inspirer de la niche que vous voudrez bien développer.

Vous pourrez également télécharger des applications mobiles relatives à ces solutions de e-commerce pour découvrir un listing des produits phares du moment.

Fixer une sélection de fournisseurs

Maintenant que vous avez trouvé avec quels produits attirer vos clients, vous devez trouver le meilleur fournisseur qui pourrait vous les proposer. Sur le marché, vous pourrez tomber sur toute une panoplie de fournisseurs aptes à vous présenter les produits que vous voulez vendre.

Toutefois, pour collaborer avec les plus fiables d’entre eux, mieux vaut se focaliser sur les plus fameux. À titre d’illustration, on distingue BigBuy, BrandsDitribution ou encore BusyX Pro et Aliexpress.

Dans le cas où ces derniers ne proposent pas vos produits, vous pouvez enrichir vos recherches sur la toile. Vous devez uniquement faire attention à ne pas tomber sur un grossiste non fiable qui livre avec du retard des produits de moindre qualité.

Pour éviter de vous faire arnaquer, vous pourrez tester votre prestataire avant de lancer votre collaboration. Dans ce sens, vous pourrez avoir un aperçu de leurs fonctionnements et de la qualité des produits et des services qu’ils offrent.

Préparer votre statut de micro-entrepreneur

Comme vous vous lancez dans une activité lucrative à part entière, vous devez procéder à la création d’un statut juridique pour exercer en toute légalité. Heureusement, en France, l’accès au statut de micro-entrepreneur s’obtient d’une manière relativement simple.

En effet, vous devez simplement vous rendre sur le site officiel des services en charge de la délivrance es statuts de micro-entrepreneurs. Une fois que vous aurez informé les informations nécessaires, vous pourrez obtenir un numéro de Siret en seulement quelques jours.

Dans ce sens, sachez que la création d’un statut de micro-entrepreneur est entièrement gratuite. Par contre, vous devez faire une déclaration de vos revenus chaque trimestre ou bien tous les mois. Tant que vous ne faites pas de bénéfices, vous n’êtes pas contraints de payer.

Passer à la création de la boutique en ligne

Arrivé à ce stade, vous pouvez penser à la création de votre propre boutique en ligne et lancer votre activité de dropshipping. En tant que professionnel, vous devez créer votre propre site internet. N’ayez donc pas peur d’investir dessus.

Pour monter aisément votre e-boutique, vous pouvez opter pour des solutions clés en main tels que les CMS. Avec ses outils, vous aurez la possibilité de bénéficier d’un tutoriel guidé, d’un coaching complet ou encore d’une formation optimisée.

Une fois bien informés, vous pourrez progresser rapidement dans le lancement de vos ventes en ligne sans stock. Un atout de taille qui bâtira une base certaine pour la suite de vos projets en dropshipping.

S’armer de stratégies marketing

Après avoir créé votre e-shop, vous pouvez débuter la promotion de votre boutique en ligne afin d’attirer vos acheteurs potentiels. À l’ère de la vulgarisation massive de l’internet, vous pouvez adopter toutes sortes de stratégies.

En effet, outre les réseaux sociaux, vous pouvez vous appuyer sur les blogs, le référencement naturel ou encore la politique de l’emailing, etc. Mais avant de choisir la stratégie marketing à adopter, mieux vaut se former en amont.

Dans ce sens, ne lésinez pas d’investir sur des séances de formation en marketing digital, en dropshipping et en techniques de vente pour l’e-commerce. Vous devez être entièrement compétent pour assurer la réussite et la fluctuation de votre commerce.

Préparer un budget approprié

L’un des principaux avantages du dropshipping c’est qu’il n’exige pas de fond pour le stock. De ce fait, il reste un business idéal pour limiter au maximum les dépenses. Vous devez tout de même prévoir un budget même si vous ne prenez pas en charge l’inventaire, ni les commandes aux fournisseurs, ni même la mise à jour des stocks.

En effet, lors de vos premières transactions, vous pourrez faire face à certaines complications. Vous pourrez, à titre d’exemple, rencontrer une rupture de stock, des livraisons retardées ou encore des produits altérés ou non livrés.

Pour préserver la confiance de vos clients, vous devez leur proposer des solutions rapides et pérennes face à ces soucis. Dans ce sens, vous devez avoir un budget spécial remboursement ou charges d’incidence.

De plus, pour éviter de créer un compte avec des domaines génériques et gratuits qui ne sont pas très vendeurs, vous devez préparer un budget pour vous procurer un nom de domaine. Généralement, il vous coûtera environ 10 euros par an.

En outre, en créant une boutique en ligne, vous devez prévoir des dépenses fixes. En effet, la création d’un site marchand n’est pas gratuite et vous pourrez même être emmené à souscrire un abonnement pour l’entretien et les mises à jour de votre site.

Après, sachez que certains grossistes demandent des cotisations sous forme d’abonnement mensuel avant la signature d’un contrat avec un dropshippeur. Vous devez de ce fait prévoir ces différents coûts avant de vous lancer.

Sinon, pour bien gérer vos activités de dropshipping, vous devez disposer d’un compte bancaire spécial pour votre business. Ce dernier doit être relié à votre site e-commerce et servira en principe à payer votre fournisseur et à faciliter le paiement réalisé par vos clients lors des différents achats.

À ces budgets s’ajoutent les dépenses pour le marketing et la communication qui sont également importantes dans votre business naissant.

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.